Alessandra Piccoli

Née au Brésil en 1970, Alessandra Piccoli étudie la danse dès 1983 et est diplômée du département d’arts corporels à l’université Unicamp depuis 1992. Interprète de différents chorégraphes de la région de São Paulo entre 1986 et 1992, elle fonde en 1990 le groupe Beleléu – Danses et performances pour lieux insolites.

En France depuis 1995, elle donne suite à son parcours en tant qu’interprète dans le spectacle Points de Vue par la Cie du Sucre en 1998 et dans le spectacle de rue Croche-Pied par la Cie Hydragon en 1999.

Parallèlement, elle continue sa formation et l’oriente en particulier vers l’improvisation, après les rencontres faites dans différents stages avec Julyen Hamilton, Simone Forti, Patricia Kuypers, Loïc Touzé, Latifa Labîssi.

De 2001 à 2005 elle participe à Jeu/Je, proposition expérimentale pour 3 danseurs de la chorégraphe Fabienne Compet.

En 2002 elle crée avec Sarosi Nay la Cie UBI où elle va diriger cette même année Pas si bête, un spectacle jeune public.

En 2003 elle crée et interprète avec Sarosi Nay un duo chorégraphique intitulé Duo pour Bâton et Corde qui conjugue danse et manipulation d’objets.

En 2004 elle participe à No No No, une création de Fabienne Compet.

Toujours au sein de la Cie UBI elle participe en 2006 à la création de Border Line, en 2007 crée Lilo en collaboration avec Eric Antoine, en 2008 assiste Sarosi Nay dans la création de Solo pour plaintes et initie la création de Promenons nous

En parallèle elle pratique le yoga depuis 1999, discipline qu’elle intègre dans sa pratique personnelle. Elle l’enseigne depuis 2007

« Kali&co à travers les artistes qui la composent, pose comme objectif prioritaire l’univers théâtre — théâtre comme plaisir d’être sur le plateau et plaisir du jeu : la gourmandise des couleurs, des sons et des choix musicaux.

Kali&co reconnaît au sacré la capacité théâtrale de durer au-delà des idéologies plus récentes comme le fascisme ou le communisme.

Et en tant qu’hommes de théâtre, nous ne pouvons pas ne pas nous interroger sur cela. Nous devons restituer le théâtre à Hercule et à ses travaux légendaires. Comme l’Ame de Platon, le théâtre a besoin de ses travaux pour se souvenir, pour restituer un corps ailé, sa propre fraîcheur d’origine ; la source moins domestique et plus sauvage.

L’écriture contemporaine est également essentielle pour Kali&co. L’association poursuivra par conséquent ses recherches en la matière. »

Massimo Dean

Du 17 au 21 février 2020

Résidence de création
Iliade – 3ème épisode
D’après Homère
Bologne

Du 16 au 21 janvier 2020

Résidence de création
« Le Rance n’est pas un fleuve »
Le rideau rouge – Ajaccio

07 décembre 2019

Murmurs
Pièce chorégraphique
16h – Saint-Brieuc

11 novembre 2019

Murmurs
Pièce chorégraphique
Ateliers des Capucins
16h – Brest

09 novembre 2019

Murmurs
Pièce chorégraphique
Plage de l’Ecluse
Dinard

12 octobre 2019

Murmurs
Pièce chorégraphique
Centre Franco-Allemand
16h – Rennes