Inbal Yallon

Inbal Yallon

Inbal Yallon

D’origine israélienne, elle est diplômée d’études supérieures au Conservatoire d’Arts Dramatiques de Liège en 1998.

Lors de ce cursus, elle se forme au jeu sur des textes de Tchekov, Beckett, Brecht sous la direction de Max Parfondry, Françoise Bloch et Jacques Delcuvellerie.

C’est sous la direction de ce dernier qu’elle joue dès 1994 dans Penthy II de Francine Landrain, pour le KunstenFestivaldesArts de Bruxelles.
Puis en 1995 dans Arlequin poli par l’amour et La Double Inconstance de Marivaux, tous deux mis en scène par Jacques Delcuvellerie et Nathalie Mauger, et présentés au Théâtre Le Public à Bruxelles.

Avant de participer l’année suivante à sa mise en scène de La Mère de Brecht, présenté conjointement au Théâtre de la Place à Liège et au Théâtre National de Bruxelles.

Elle enrichie sa formation par des expériences parallèles qui lui permettent de se saisir les enseignements des plus grands :

Elle s’initie ainsi au travail de Pina Bausch au cours d’un stage de danse-théâtre sous la direction de Dominique Duszinsky en 1995.

Puis elle se familiarise à l’univers d’Ariane Mouchkine lors d’un stage de jeu masqué à La Cartoucherie en 1997.

En 1999, suite à ses études, elle clôture son parcours par des projets menés à l’étranger, notamment par un stage de mise en scène Le Livre de Job, sous la direction d’Anton Milenine à Bologne. La même année à Venise, A. Milenine monte Les joueurs de Gogol, pièce à laquelle elle participe.

En 1998, elle rejoint l’équipe de Mathias Langhoff à L’Ecole de Maîtres, pour la mise en scène de Les Bacchantes d’Euripide, qui tournera de Rome à Bruxelles, en passant par Paris, Moscou et Rennes…

Au cinéma, elle apparaît dès 1985 dans Babel de Boris Lehman, avant de jouer à nouveau sous sa direction en 1992 dans Etranges Etrangers. Plus récemment, elle tourne Thomas est amoureux du réalisateur Pierre Paul Renders.

Après s’être rencontré sur les projets de mise en scène d’Anton Milenine, elle collabore avec Massimo Dean en 2001 pour la première étude de Oh les beaux jours de Beckett, au Centre Expérimental de San Vito del Tagliomento, Pordenone (Italie).

> Langues parlées : français, anglais, allemand, néerlandais, italien, notions de russe.

« Kali&co à travers les artistes qui la composent, pose comme objectif prioritaire l’univers théâtre — théâtre comme plaisir d’être sur le plateau et plaisir du jeu : la gourmandise des couleurs, des sons et des choix musicaux.

Kali&co reconnaît au sacré la capacité théâtrale de durer au-delà des idéologies plus récentes comme le fascisme ou le communisme.

Et en tant qu’hommes de théâtre, nous ne pouvons pas ne pas nous interroger sur cela. Nous devons restituer le théâtre à Hercule et à ses travaux légendaires. Comme l’Ame de Platon, le théâtre a besoin de ses travaux pour se souvenir, pour restituer un corps ailé, sa propre fraîcheur d’origine ; la source moins domestique et plus sauvage.

L’écriture contemporaine est également essentielle pour Kali&co. L’association poursuivra par conséquent ses recherches en la matière. »

Massimo Dean

12 décembre 2017

Lecture du texte
« Un jour de pluie »
D’ascanio Celestini
Lycée Bréquigny-Rennes

24 et 25 novembre 2017

Gigot Love
Bukta Paktop
Bruxelles – Belgique

3 novembre 17 décembre 2017

Résidence de création
Projet Celestini – Tome 3
Lycée Bréquigny – Rennes

23 settembre 2017

Iliade.
Uno studio di eroi quasi invincibili
Arci Aur-Ora-Piccolo Teatro
Ora-Italia

7-8-9 juillet 2017

Gigot Love
Festival « Tombées de la nuit »
Rennes

02 juillet 2017

Gigot Love
Festival « Vent de Vilaine »
15h – Pont-Réan